Podcasts

Mange de la merde et (ne meurs pas)

Mange de la merde et (ne meurs pas)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Danièle Cybulskie

Parfois, lorsque nous tombons malades, nous pouvons avoir l’impression de faire quelque chose pour aller mieux. Mais que se passerait-il si le remède dont nous avions besoin nous obligeait à avaler de la bouse animale?

L'utilisation de la bouse animale en médecine n'est pas nouvelle pour nous, ni ne l'aurait été pour les gens du monde médiéval. Ce n’était pas non plus exclusif à l’Europe et (croyez-le ou non) à l’utilisation de bouse pour résoudre nos problèmes. n'est pas complètement démodée.

Un manuscrit irlandais du XVe siècle contient, entre autres ouvrages médicaux (y compris des parties d'Avicenne Canon de médecine), un tract entièrement dédié à l'utilisation de la bouse animale pour la guérison. Heureusement pour nous, il vient d’être traduit par le Dr. Ranke de Vries.

La bonne nouvelle à propos de la bouse animale médicinale est qu'elle aurait toujours été abondante dans le monde médiéval. Différentes excréments sont, bien sûr, utiles pour différentes choses. Pour guérir les calculs rénaux, ingérer de la bouse de souris en poudre ou «placez-le en cataplasme sur le bassin et il fait de même.» Pour la gale, prenez de la bouse de canard et «mélangez-la avec du miel et de la farine de lin», en l'utilisant à nouveau comme cataplasme. Boire de la bouse de porc avec du vin «stoppe la circulation sanguine et guérit les douleurs latérales». Avaler de la bouse saupoudrée dans les yeux «disperse leur brouillard, leur écaille et leur obscurité» (de Vries suppose que cela signifiait des cataractes). Plus qu'une simple insulte populaire, la bouse de poulet est censée être utile comme «antidote pour la personne qui consomme des herbes mortelles toxiques, telles que la pruche, la jusquiame et autres». Il existe des remèdes qui utilisent de la bouse de mouton, de la bouse de vache et de la bouse de taureau, mais le plus utile de tous semble avoir été la bouse de chèvre.

La bouse de chèvre en poudre peut être utilisée pour guérir les «pustules» et autres problèmes de peau; sous forme de cendre, il corrige la chute des cheveux (alopécie); comme un cataplasme à base de saindoux de porc, il guérit la goutte; avec du vinaigre et de la farine d'orge, il soulage les abcès. Il fait même plus:

Buvez cette poudre avec du lactosérum de lait de chèvre avec du poivre moulu, et cela guérit la jaunisse et l'œdème. Placez-le de la même manière qu'un cataplasme sur l'abdomen et il guérit de la même manière. Mélangez cette poudre avec de l'encens en poudre et cela arrête le flux menstruel excessif; et placez-le en cataplasme sur l'utérus ou placez-le dans un petit sac et mettez-le sur la vulve et il fait la même chose. Placez cette poudre dans une plaie et elle stoppe le flux sanguin.

De toute évidence, la bouse de chèvre est quelque chose d'utile à garder.

Si la plupart de ces remèdes n’ont probablement pas très bien fonctionné, il existe certaines combinaisons qui auraient peut-être fonctionné; en partie à cause des ingrédients avec lesquels ils ont été combinés. Par exemple, «la bouse d'un chien qui consomme des os» en poudre et mélangée avec du miel est destinée à guérir les blessures. Le miel peut être un antibiotique naturel, donc si ce remède a réussi à guérir, il est probable que ce soit grâce au miel. De même, les cendres de bouse de vache mélangées à du vinaigre seraient utiles pour soigner «la morsure des chiens enragés». Ce n’est probablement pas la bouse de vache qui a fonctionné dans ce cas, mais le vinaigre qui aurait été plus efficace (voire pas du tout). Les cendres de bouse de chèvre - ce remède miracle - devaient être mélangées avec «de l'huile d'olive, du sucre, de la cire et de la graisse de porc après l'avoir rendu» afin de guérir les brûlures. Encore une fois, il est peu probable que ce soit la bouse de chèvre qui ait fait l'affaire, mais la combinaison d'ingrédients qui a gardé la brûlure humide pendant qu'elle guérissait naturellement.

Que ces remèdes piquants aient fonctionné ou non, il suffit de dire (si j'ai vraiment besoin de le dire du tout), n'essayez pas cela par vous-même. Au lieu de boire du caca de poulet en poudre pour soigner votre toux, profitez des cinq derniers siècles d'innovation médicale et dirigez-vous plutôt vers la pharmacie.

Pour la traduction complète de cette sagesse irlandaise et pour d’autres recettes étonnantes de bouse d’animal, vous pouvez lire le Dr. Ranke de Vries ’»Un court tract sur les utilisations médicinales de la bouse animale" dans le Journal nord-américain d'études celtiques.

Vous pouvez suivre Danièle Cybulskie sur Twitter@ 5MinMédiéviste

Image du haut: Procédures médicales dans un manuscrit du XIIe siècle. British Library MS Harley 1585 fol. 9


Voir la vidéo: COUP DE GUEULE MARRE DE MANGER DE LA MERDE!!!! (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Lewis

    Je m'excuse d'interférer ... Je peux trouver mon chemin autour de cette question. Entrez nous discuterons.

  2. Bretton

    Je dois vous dire que vous avez été induit en erreur.

  3. Gascon

    Directement à l'œil du taureau

  4. Misk

    À mon avis, c'est le sujet très intéressant. Je vous propose d'en discuter ici ou en PM.

  5. Issiah

    Vous n'êtes pas correcte. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  6. Shaktiran

    super, je n'ai pas ri comme ça depuis longtemps



Écrire un message