Podcasts

Augustin d'Hippone et l'art de gouverner à l'époque impériale carolingienne

Augustin d'Hippone et l'art de gouverner à l'époque impériale carolingienne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Augustin d'Hippone et l'art de gouverner à l'époque impériale carolingienne

Par Sophia Cornelia Mösch

Thèse de doctorat, King’s College London, 2015

Résumé: Cette thèse examine comment la pensée politique d'Augustin d'Hippone a été comprise et modifiée par les écrivains de l'époque carolingienne pour servir leurs propres objectifs. La recherche se concentre sur Alcuin d'York et Hincmar de Reims, respectivement conseillers de Charlemagne et de Charles le Chauve. L’analyse se concentre sur les discussions d’Alcuin et de Hincmar sur l’empire, la direction et la conduite morale des agents politiques, au cours desquelles les deux ont largement utilisé celui d’Augustin. De civitate Dei, bien que chacun soit reparti avec une compréhension sensiblement différente de son message. En appliquant une approche philologico-historique, cette thèse propose une lecture plus approfondie qui considère leurs textes comme des discours politiques définis par le contenu et le langage; cela explique aussi pourquoi Augustin, bien qu'ayant été compris de manière si différente, est resté un auteur avec lequel les écrivains carolingiens ont trouvé utile de réfléchir.

Les problèmes méthodologiques sont décrits dans l'introduction. Le premier chapitre contient une analyse de certains concepts de la pensée augustinienne, choisis à la fois pour leur importance dans la De civitate Dei et pertinence par rapport au matériel carolingien. Le chapitre deux explore la gamme des influences augustiniennes dans Alcuin Épistoles, avec un accent sur la pensée politique. Le chapitre trois étudie l’impact d’Augustin sur Hincmar Épistoles, Expositions ad Carolum Regem et De regis persona, avec un accent sur l'éthique politique.

La conclusion contextualise les résultats sur l’influence augustinienne des chapitres précédents et tente de montrer plus clairement pourquoi les versions de la pensée augustinienne d’Alcuin et de Hincmar sont si différentes. En particulier, il examine les différences entre les conceptions d’Augustin, d’Alcuin et de Hincmar de «l’Église» et de «l’État» et la manière particulière dont chacun d’entre eux interprète la relation entre religion et pouvoir politique. Une comparaison des utilisations d’Augustin par Alcuin et Hincmar met en lumière les différences entre le règne de Charlemagne et celui de son petit-fils.


Voir la vidéo: Au risque de lhistoire - Dieu dans lart médiéval (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Matsimela

    Bravo, que de mots nécessaires..., idée géniale

  2. Mathews

    pas mal pour le matin ils ont l'air

  3. Daryl

    Les informations ludiques

  4. Nill

    Ce n'est rien de plus que la conditionnalité

  5. Gotzon

    Sujet incomparable, c'est intéressant pour moi)))))



Écrire un message