Nouvelles

Système de service sélectif - Historique

Système de service sélectif - Historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Système de service sélectif - agence fédérale indépendante dans la branche exécutive. Selective Service travaille pour enregistrer tous les hommes aux États-Unis, âgés de 18 1/2 à 26 ans, afin de s'assurer que les forces armées peuvent être suffisamment approvisionnées en personnes en cas de crise de la sécurité nationale.

. .



Tirage au sort (1969)

Le 1er décembre 1969, le Selective Service System des États-Unis a organisé deux loteries pour déterminer l'ordre d'appel au service militaire pendant la guerre du Vietnam pour les hommes nés du 1er janvier 1944 au 31 décembre 1950. Ces loteries ont eu lieu pendant une période de la conscription aux États-Unis qui a duré de 1947 à 1973. C'était la première fois qu'un système de loterie était utilisé pour sélectionner des hommes pour le service militaire depuis 1942.


Système de service sélectif

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Système de service sélectif, agence fédérale indépendante aux États-Unis créée pour administrer la conscription militaire à l'échelle nationale pour enrôler rapidement des troupes en cas de guerre. Fondé en 1940, le Selective Service System supervise l'enregistrement militaire de tous les hommes en âge de servir (c'est-à-dire de 18 à 25 ans) et gère le programme de service alternatif pour les individus classés comme objecteurs de conscience (personnes qui s'opposent à la guerre en raison de leur moral ou principes religieux). Le projet le plus récent aux États-Unis a été mené en 1973.

La Selective Training and Service Act de 1940, promulguée par le président Franklin D. Roosevelt, a créé le premier projet du pays en temps de paix. Avec l'Europe déjà engloutie par la Seconde Guerre mondiale et le Japon menaçant dans le Pacifique, Roosevelt voulait renforcer les forces armées américaines non préparées. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Union soviétique s'est levée pour défier le pouvoir politique et militaire des États-Unis, et le pays a conservé le projet de maintenir une grande armée permanente capable de contrer une éventuelle agression soviétique.

Le sentiment public s'est retourné contre le projet pendant la guerre du Vietnam, en partie à cause de la disponibilité de sursis qui semblaient favoriser les riches et les puissants, répandant l'impression que les pauvres supportaient plus que leur juste part du fardeau. Cette perception, combinée à l'impopularité générale de la guerre, a conduit le Congrès à refuser d'étendre le projet de loi en 1973. Depuis lors, les États-Unis ont une armée entièrement volontaire. En 1975, l'obligation pour les hommes en âge de travailler de s'inscrire pour le service a été suspendue. Cependant, en 1980, après l'invasion de l'Afghanistan par l'Union soviétique, le président Jimmy Carter a rétabli la loi.

Presque tous les hommes non-citoyens vivant aux États-Unis et âgés de 18 à 25 ans, y compris les étrangers illégaux, les réfugiés et les personnes ayant le statut de résident permanent, sont tenus de s'inscrire auprès du système de service sélectif. Le personnel militaire à temps plein n'est pas tenu de s'inscrire, mais les membres de la Garde nationale et de la Réserve qui ne sont pas en service actif à temps plein doivent le faire. Les objecteurs de conscience doivent également s'inscrire mais, si la conscription est instituée, ils ont la possibilité de demander une dispense de service militaire pour des motifs religieux ou moraux. Les personnes hospitalisées ou incarcérées sont tenues de s'inscrire dans les 30 jours suivant leur libération, et les hommes handicapés non institutionnalisés capables de quitter leur domicile doivent également s'inscrire. Le système de service sélectif exige que les personnes handicapées s'inscrivent même si leur handicap les dispense du service, car il n'a pas le pouvoir de classer une personne comme handicapée.

Le défaut de s'inscrire auprès du système de service sélectif entraîne plusieurs sanctions, notamment le fait de ne pas être admissible à certains programmes éducatifs et autres programmes fédéraux, tels que la plupart des emplois gouvernementaux, la formation professionnelle et les prêts et bourses étudiants. Les législatures de plusieurs États et territoires américains ont promulgué des sanctions similaires au niveau des États et des territoires. Quarante États et quatre territoires ont lié certains de leurs programmes et avantages, tels que les services de permis de conduire, à l'enregistrement automatique du service sélectif.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par John P. Rafferty, rédacteur en chef.


Dossiers du système de service sélectif, 1940-

Établi: En tant qu'agence indépendante par la Military Selective Service Act (62 Stat. 604), 22 juin 1948.

Agences prédécesseurs :

Les fonctions: Enregistre, comme l'exigent la Military Selective Service Act de 1948 et la Proclamation présidentielle 4771 du 2 juillet 1980, tous les citoyens de sexe masculin des États-Unis, âgés de 18 à 26 ans, et tous les non-citoyens de sexe masculin, âgés de 18 à 26 ans, qui sont résidents des États-Unis, pour un éventuel service militaire. Intronisés dans les forces armées, 1940-73.

Instruments de recherche : Richard G. Wood, comp., Records of the Selective Service System, 1940-47 PI 27 (1951) Patricia Andrews, comp., "Supplément à l'inventaire préliminaire n° 27, Records of the Selective Service System, 1940-", NM 32 (1964) supplément répertoriant les microfilms saisis dans l'édition sur microfiches des Archives nationales des inventaires préliminaires.

Documents associés : Enregistrer des copies des publications du Selective Service System dans RG 287, Publications of the U.S. Government.

Conditions d'accès au sujet : La Seconde Guerre mondiale.

147.2 DOSSIERS DU SIÈGE DU SYSTÈME DE SERVICE SÉLECTIF
1926-69

Histoire: Créé par EO 8545, 23 septembre 1940, en vertu des dispositions de la Selective Training and Service Act (54 Stat. 885), 16 septembre 1940. Placé sous War Manpower Commission par EO 9279, 5 décembre 1942. Revenu au statut indépendant, rétroactif au 5 décembre 1943, par EO 9410, 23 décembre 1943. Transféré pour liquidation à l'Office of Selective Service Records par acte du 31 mars 1947 (61 Stat. 31). Reconstitué par Military Selective Service Act (62 Stat. 604), 22 juin 1948.

147.2.1 Dossiers du Comité du service sélectif mixte de l'armée et de la marine

Documents textuels : Dossiers centraux, 1926-40.

147.2.2 Dossiers du système de service sélectif, 1940-1947

Documents textuels : Correspondance centrale, 1940-47. Correspondance concernant les protestations sur divers aspects du projet, 1940-44. Correspondance relative aux hommes libérés du service actif, 1941 et aux nominations dans le système du service sélectif, 1940-47. Copies sur microfilm des loteries organisées en 1940, 1941 et 1942 pour déterminer l'ordre de classement des inscrits, 1940-42 (11 rouleaux). Émissions du siège national, des directeurs d'État et des conseils locaux, 1940-47. Copie sur microfilm de Methods For Preservation of Selective Service Records, vol. 1-5, 1944-45 (2 rouleaux). Dossiers sur les objecteurs de conscience, 1940-47, avec index (dont 4 rouleaux de microfilm). Copie sur microfilm des dossiers, y compris les "feuilles de couverture" sur les objecteurs de conscience qui ont servi dans les camps de travail, 1941-45 (282 rouleaux), avec index (2 rouleaux). Cartes de localisation des objecteurs de conscience envoyées dans les camps, 1941-47 (incluant 9 rouleaux de microfilm). Copie sur microfilm des dossiers des personnes inscrites faisant appel au président, 1941-1947 (226 rouleaux), avec index (12 rouleaux de microfilm). Copie sur microfilm du registre de la Commission d'appel présidentielle, 1941-47 (5 rouleaux). Copie sur microfilm des archives du President's Amnesty Board, 1941-47 (4 rouleaux). Échantillon conservé de dossiers d'appel et de conseils locaux, 1940-47, pour le conseil d'appel de l'Utah et pour les conseils locaux du Bronx, NY Franklin City, MA Holmes County, MS et Pima County, AZ.

Publications sur microfilms : T1002.

147.2.3 Dossiers du Bureau des dossiers de service sélectif, 1947-48

Documents textuels : Dossiers centraux, 1947-48.

147.2.4 Dossiers du système de service sélectif, 1948-

Documents textuels : Fichiers centraux, 1948-63. Statistiques relatives à l'enregistrement, au classement, aux examens physiques et à d'autres activités, 1948-67. Listes de certaines personnes différées et exemptées, 1940-47. Documents reflétant l'histoire de l'agence, 1928-67. Matériel de formation et de conférence, 1940-69. Discours et libérations du directeur et d'autres fonctionnaires, 1940-63. Journal quotidien des activités du directeur, 1940-69. Procès-verbaux des réunions du Comité consultatif scientifique, 1948-59. Copie sur microfilm des dossiers d'appels au Président, 1948-66 (48 rouleaux).

147.3 REGISTRES DU SIEGE DE L'ETAT
1940-71

147.3.1 Documents du siège de l'État de l'Alaska

Documents textuels (à Anchorage) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.2 Archives du siège de l'État de l'Arkansas

Documents textuels (à Fort Worth) : Cartes d'enregistrement de service sélectif, 1942 (182 pi). Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-46.

147.3.3 Dossiers du siège de l'État de l'Arizona

Documents textuels : Formulaires relatifs au statut d'enregistrement des étrangers auprès des commissions locales de service sélectif, 1940-48 (à Denver). Livres de procès-verbaux du conseil local de l'Arizona n° 2, comté de Pima, octobre 1940-déc. 1945 (à Los Angeles). Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.4 Archives du siège de l'État de Californie

Documents textuels (à San Francisco) :Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers, 1942-46. Listes des inscrits transférés, s.d., et devenus excédentaires en décembre 1944, s.d.

147.3.5 Documents du siège de l'État du Colorado

Documents textuels (à Denver) : Formulaires relatifs au statut d'enregistrement des étrangers auprès des commissions locales de service sélectif, 1940-48. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.6 Dossiers du siège de l'État du Connecticut

Documents textuels (à Boston) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.7 Dossiers du siège de l'État du Delaware

Documents textuels (à Philadelphie) : cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.8 Dossiers du siège du district de Columbia

Documents textuels : Copie sur microfilm des dossiers concernant les inscrits de deux conseils locaux dans le district de Columbia, 1940-44 (249 rouleaux). Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1940-47 (78 pi). Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-47.

147.3.9 Documents du siège de l'État d'Hawaï

Documents textuels (à San Francisco) : Liste principale du tirage de la loterie pour Hawaï, novembre 1941. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.10 Dossiers du siège de l'État de l'Idaho

Documents textuels (à Seattle) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.11 Dossiers du siège de l'État de l'Illinois

Documents textuels (à Chicago) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-47.

147.3.12 Dossiers du siège de l'État de l'Indiana

Documents textuels (à Chicago) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.13 Dossiers du siège de l'État de l'Iowa

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-47.

147.3.14 Archives du siège de l'État du Kansas

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers, 1942, et demandes de dispense du service militaire, 1945-46.

147.3.15 Archives du siège de l'État de Louisiane

Documents textuels (à Fort Worth) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-46. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.16 Dossiers du siège de l'État du Maine

Documents textuels (à Boston) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.17 Dossiers du siège de l'État du Massachusetts

Documents textuels (à Boston) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Bulletins, 1943-46. Circulaires, 1940-46. Livres de procès-verbaux du conseil local du Massachusetts n° 104, comté de Franklin, octobre 1940-mars. 1947.

147.3.18 Dossiers du siège de l'État du Michigan

Documents textuels (à Chicago) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-45.

147.3.19 Dossiers du siège de l'État du Minnesota

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942.

147.3.20 Dossiers du siège de l'État du Mississippi

Documents textuels (à Atlanta) : Livres de procès-verbaux du Conseil local du Mississippi n° 2, comté de Holmes, octobre 1940-mars. 1947.

147.3.21 Dossiers du siège de l'État du Missouri

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-47.

147.3.22 Dossiers du siège de l'État du Montana

Documents textuels (à Denver) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations de citoyens américains d'ascendance japonaise et déclarations d'histoire personnelle d'étrangers, 1940-45.

147.3.23 Archives du siège de l'État du Nebraska

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers, 1942-47.

147.3.24 Dossiers du siège de l'État du Nevada

Documents textuels (à San Francisco) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-1943.

147.3.25 Dossiers du siège de l'État du New Hampshire

Documents textuels (à Boston) :Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.26 Dossiers du siège de l'État du Nouveau-Mexique

Documents textuels (à Fort Worth) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-46.

147.3.27 Archives du siège de l'État de New York

Documents textuels (à New York) : Livres des procès-verbaux du New York Local Board No. 123, Bronx County, novembre 1940-fév. 1947.

147.3.28 Dossiers du siège de l'État du Dakota du Nord

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-47.

147.3.29 Dossiers du siège de l'État de l'Ohio

Documents textuels (à Chicago) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

Documents textuels (à Kansas City) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles des étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-47.

147.3.30 Archives du siège de l'État de l'Oklahoma

Documents textuels (à Fort Worth) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-46. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.31 Dossiers du siège de l'État de l'Oregon

Documents textuels (à Seattle) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-47. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.32 Dossiers du siège de l'État de Pennsylvanie

Documents textuels (à Philadelphie) : Dossiers de cas des résidents étrangers enregistrés, 1940-45 (51 pieds). Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.33 Dossiers du siège de l'État de Rhode Island

Documents textuels (à Boston) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.34 Dossiers du siège de l'État du Dakota du Sud

Documents textuels : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942 (à Kansas City). Dossiers administratifs concernant l'enregistrement, l'intronisation et les enrôlements, 1948-71 (à Denver).

147.3.35 Dossiers du siège de l'État du Texas

Documents textuels (à Fort Worth) : Déclarations d'histoire personnelle d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1940-46. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.36 Dossiers du siège de l'État de l'Utah

Documents textuels (à Denver) : Formulaires relatifs au statut d'enregistrement des étrangers auprès des commissions locales de service sélectif, 1940-48. Livres de procès-verbaux de la Commission d'appel de l'Utah n° 2, avril 1942-oct. 1945. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.37 Dossiers du siège de l'État du Vermont

Documents textuels (à Boston) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

147.3.38 Archives du siège de l'État de Washington

Documents textuels (à Seattle) : cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.39 Archives du siège de l'État du Wisconsin

Documents textuels (à Chicago) : cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.3.40 Archives du siège de l'État du Wyoming

Documents textuels (à Denver) : Formulaires relatifs au statut d'enregistrement des étrangers auprès des commissions locales de service sélectif, 1940-48. Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942. Déclarations personnelles d'étrangers et demandes de dispense du service militaire, 1942-46.

Documents textuels (à Seattle) : Cartes d'enregistrement (4e enregistrement, loi de 1940) pour les hommes nés entre avril 1877 et février 1897, 1942.

147.4 IMAGES CINÉMATIQUES (GÉNÉRALITÉS)
Californie. 1965, 1969
4 rouleaux

Film couleur Time to Go, env. 1965 (1 bobine). Film noir et blanc de la sélection loterie Selective Service du 1er décembre 1969 (3 bobines).

147.5 ENREGISTREMENTS SONORES (GÉNÉRAL)
1969
4 articles

Sélection de la loterie Selective Service du 1er décembre 1969.

Note bibliographique : version Web basée sur le Guide to Federal Records des Archives nationales des États-Unis. Compilé par Robert B. Matchette et al. Washington, DC : Administration nationale des archives et des dossiers, 1995.
3 tomes, 2428 pages.

Cette version Web est mise à jour de temps à autre pour inclure les dossiers traités depuis 1995.


Que se passe-t-il si vous ne vous inscrivez pas au service sélectif

Si vous devez vous inscrire et que vous ne le faites pas, vous ne serez pas éligible à l'aide fédérale aux étudiants, à la formation professionnelle fédérale ou à un emploi fédéral. Vous pourriez être poursuivi et encourir une amende pouvant aller jusqu'à 250 000 $ et/ou une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans. Si vous êtes un immigrant aux États-Unis, vous ne serez pas admissible à la citoyenneté.

Si vous ne vous êtes jamais inscrit et que l'on vous refuse une aide fédérale aux étudiants, une formation professionnelle, un emploi fédéral ou la citoyenneté, vous pourrez peut-être toujours l'obtenir. Pour ce faire, vous devez fournir la preuve que vous n'avez pas intentionnellement évité de vous inscrire.


Des recherches menées par

Ce projet est une RAND Venture. Le financement a été assuré par des dons des supporters de RAND et des revenus d'exploitation. La recherche a été menée au sein du Forces and Resources Policy Center du RAND National Defence Research Institute (NDRI), un centre de recherche et de développement financé par le gouvernement fédéral.

Ce rapport fait partie de la série Perspective de RAND Corporation. Les Perspectives RAND présentent des points de vue d'experts sur des questions politiques d'actualité. Toutes les perspectives RAND sont soumises à un examen par les pairs pour garantir des normes élevées de qualité et d'objectivité.

La permission est donnée de dupliquer ce document électronique pour un usage personnel seulement, tant qu'il est intact et complet. Les copies ne peuvent pas être dupliquées à des fins commerciales. La publication non autorisée de fichiers PDF RAND sur un site Web autre que RAND est interdite. Les PDF RAND sont protégés par la loi sur le droit d'auteur. Pour plus d'informations sur les autorisations de réimpression et de liaison, veuillez visiter la page Autorisations RAND.

La RAND Corporation est une institution à but non lucratif qui aide à améliorer les politiques et la prise de décision grâce à la recherche et à l'analyse. Les publications de RAND ne reflètent pas nécessairement les opinions de ses clients et sponsors de la recherche.


Histoire du brouillon

Le système original de service sélectif a été lancé en 1940 lorsque le gouvernement craignait que des effectifs supplémentaires soient nécessaires pour la Seconde Guerre mondiale. ??

Même si le projet n'existait pas pour la guerre civile et la Première Guerre mondiale, historiquement, la nation avait quelque chose de similaire, même à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement américain voulait avoir une agence indépendante pour gérer le recrutement des jeunes hommes pour servir leurs pays.

Par conséquent, des hommes ont été enrôlés pour la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Vietnam. Mais la conscription obligatoire est tombée en sommeil peu de temps après et le pays a cessé d'enregistrer les jeunes hommes. Puis, en 1980, le président Jimmy Carter a signé une proclamation rétablissant l'exigence du service sélectif pour les hommes âgés de 18 à 26 ans, et le pays a enregistré des jeunes hommes depuis.

Aujourd'hui, tous les jeunes hommes sont toujours tenus de s'inscrire auprès du service sélectif fédéral lorsqu'ils atteignent l'âge de 18 ans ou dans les 30 jours suivant leur 18e anniversaire. Même les objecteurs de conscience et les hommes handicapés sont tenus de s'inscrire.

Si le projet est rétabli, ceux qui l'ont déposé auprès du Service Sélectif peuvent alors enregistrer officiellement leurs objections ou handicaps. Les immigrants, y compris les sans-papiers, les réfugiés et les hommes de ce pays détenteurs de cartes vertes, sont également tenus de s'inscrire auprès du service sélectif. ??

Il y a quelques exceptions, y compris les jeunes hommes déjà en service militaire actif à temps plein, ainsi que les hommes dans les hôpitaux, les établissements psychiatriques ou en prison. Mais ces hommes doivent s'inscrire dans les 30 jours suivant leur sortie de ces installations.

Gardez à l'esprit qu'il n'y a pas eu de conscription militaire aux États-Unis depuis la guerre du Vietnam dans les années 1970. Si le repêchage est repris, les hommes âgés de 18 à 26 ans constitueront le pool de repêchage.


Qui veut un autre brouillon ? Personne

La conscription militaire n'a pas été utilisée depuis 1973. Depuis lors, une armée américaine entièrement volontaire a mené des guerres dans le golfe Persique, en Afghanistan et en Irak, ainsi que des actions de combat à Grenade, Beyrouth, Libye, Panama, Somalie, Haïti , la Yougoslavie et les Philippines, le tout sans la nécessité d'un projet de loi.

En outre, plus de 350 bases et installations militaires américaines à travers le pays ont été fermées depuis 1989 dans le cadre du programme de réalignement et de fermeture des bases (BRAC).

Malgré une armée américaine qui a été considérablement "réduite" depuis la guerre du Vietnam, le ministère de la Défense (DOD) reste déterminé à maintenir les niveaux d'effectifs nécessaires pour mener à bien au moins deux guerres en même temps - comme en Afghanistan et en Irak - avec une force entièrement bénévole.

Le Congrès ne veut pas de conscription militaire. En 2004, la Chambre des représentants a rejeté un projet de loi qui aurait exigé que « tous les jeunes aux États-Unis, y compris les femmes, effectuent une période de service militaire ou une période de service civil au service de la défense nationale et de la sécurité intérieure ». Le vote était de 402 contre 2 contre le projet de loi.

L'armée américaine ne veut pas de conscription militaire. En 2003, le ministère de la Défense a convenu avec le président George W. Bush que sur les champs de bataille modernes et de haute technologie, une force militaire professionnelle hautement qualifiée composée entièrement de volontaires s'en tirerait mieux contre le nouvel ennemi "terroriste" qu'un groupe de conscrits. qui avait été contraint de servir.

Dans une opinion du DOD qui reste inchangée aujourd'hui, le secrétaire à la Défense de l'époque, Donald Rumsfeld, a noté que les conscrits sont "barattés" dans l'armée avec une formation minimale et le désir de quitter le service dès que possible.

En 2005, le lieutenant-général James R. Helmly, chef de la réserve de l'armée, a fait écho à l'opinion de Rumsfeld sur le projet. "Je suis entré dans l'armée quand il y avait un projet d'armée induite", a-t-il déclaré en s'adressant aux membres du 7e commandement de la réserve de l'armée. "Nous avons eu de très bons soldats pendant cette période, nous avons eu de grands soldats tout au long de notre histoire, mais l'armée composée de volontaires d'aujourd'hui est une force de meilleure qualité. Notre président a dit que nous n'aurons pas de conscription et je suis d'accord avec lui. "


Origines et conséquences [ modifier | modifier la source]

À la fin des années 1960, le président Nixon a créé une commission chargée de recommander la meilleure façon d'augmenter les effectifs militaires, de conserver la conscription ou d'instituer une armée de volontaires. Après de nombreux débats au sein de l'administration Nixon et au Congrès, il a été décidé qu'une force entièrement bénévole était faisable, abordable et renforcerait la sécurité du pays. Selon le ministère de la Défense en 2003, une force composée uniquement de volontaires est et aurait été plus rentable.

Les années 1960 ont été une période de troubles aux États-Unis, à commencer par le Civil Rights Movement qui a défini les normes de pratiques du mouvement anti-guerre. La loterie du repêchage de 1969 n'a fait qu'encourager le ressentiment envers la guerre du Vietnam et le repêchage. Il a renforcé le mouvement anti-guerre [ vérification nécessaire ] dans toute l'Amérique alors que les gens dénonçaient la discrimination par le projet de système "contre les membres de la société à faible niveau d'éducation, à faible revenu et défavorisés". Γ]

La loterie de la conscription avait des conséquences sociales et économiques car elle générait une résistance au service militaire et les résistants, insoumis ou « insoumis », étaient généralement des hommes jeunes, bien éduqués et en bonne santé. Certains ont choisi les sanctions légales pour refuser le service militaire, comme l'emprisonnement, soit en manifestant leur désapprobation en brûlant leurs cartes de service ou lettres de service, soit tout simplement en ne se présentant pas au test du service militaire. D'autres ont quitté le pays, s'installant généralement au Canada. Le nombre de citoyens américains qui ont déménagé au Canada pendant la guerre du Vietnam à cause de la conscription est estimé à environ 125 000, on pense qu'environ la moitié sont retournés aux États-Unis après l'ère Nixon (lorsque la guerre était également terminée). [ citation requise ]


Le tirage au sort dans la guerre du Vietnam et son impact sur l'Amérique

On se souvient de la guerre du Vietnam pour de nombreuses raisons : les pertes militaires et civiles, la tourmente et la division amère de la société américaine, l'issue ignominieuse. De 1965 à 1972, la conscription militaire a profondément affecté la vie de millions de jeunes hommes, intronisant près de deux millions et faisant pression sur bien d'autres pour se porter volontaires. L'impact à long terme du système de conscription sur les jeunes hommes qui ont échappé au service militaire, souvent en changeant leur vie pour manipuler délibérément le système de service sélectif, est souvent négligé dans l'héritage de la guerre.

Ici, Wesley Abney nous raconte comment la loterie a fonctionné et son impact plus large sur la société et des millions de jeunes hommes américains.

Vous pouvez également lire le livre de Wesley sur la loterie de la guerre du Vietnam, disponible ici : Amazon États-Unis | amazon Royaume-Unis

Le membre du Congrès Alexander Pirnie (R-NY) dessinant la première capsule dans le cadre du projet de Selective Service System, 1er décembre 1969. Disponible ici.

NUIT DE LA LOTERIE

1er décembre 1969. Près de deux millions de jeunes hommes américains se posaient la même question : quel sera mon numéro ? Ce soir-là, le Selective Service System a organisé le premier projet de loterie de l'ère du Vietnam, afin de déterminer qui serait le prochain à combattre dans la guerre lointaine et impopulaire. Du jour au lendemain, le hasard arbitraire a forcé les « gagnants » à faire un choix qui a contribué à façonner l'avenir d'une génération, du combat à l'objection de conscience, de l'enseignement à la prison, de la chaire à la frontière canadienne, de la santé publique à la libération des homosexuels.

Malgré le drame potentiellement bouleversant du dessin, la cérémonie au siège du système de service sélectif (SSS) n'utilisait qu'une scène terne avec un grand fourre-tout, des chaises pliantes et un bol en verre cylindrique pour contenir les dates de la loterie. Chacun des 366 jours de l'année (y compris la date de l'année bissextile supplémentaire du 29 février) avait été imprimé sur un petit rectangle de papier, niché dans une capsule en plastique bleu, et placé dans une boîte en attendant la loterie. Le SSS avait choisi des délégués « conseillers aux jeunes » de tout le pays et les avait emmenés à Washington, D.C. pour tirer les capsules, pour montrer que des hommes en âge de travailler étaient impliqués dans le processus.

La loterie de 1969 a été la première à être télévisée à l'échelle nationale, car CBS a devancé la diffusion régulière de RFD Mayberry pour rejoindre le correspondant de presse Roger Mudd pour une couverture en direct. Le général Lewis B. Hershey, directeur de longue date du SSS, a présenté le membre éminent du House Armed Services Committee (qui avait la responsabilité de surveiller le SSS), le représentant Alexander Pirnie, R-New York. Après que les capsules aient été jetées de la boîte dans le récipient en verre, le membre du Congrès Pirnie a dessiné la première capsule qui contenait la date du 14 septembre. Cette date a été collée sur un fourre-tout à côté des chiffres 001. Ainsi, chaque homme de la loterie est né à cette date. serait dans le premier groupe appelé au travail en 1970. Ensuite, les jeunes délégués se sont chargés de dessiner les capsules, jusqu'à ce que les 366 numéros de séquence aléatoire (« RSN ») soient apposés sur le tableau. Selon Roger Mudd, quatre ou cinq des jeunes délégués ont refusé de choisir des numéros au motif qu'ils étaient utilisés par l'administration Nixon pour donner une fausse apparence d'approbation par la jeunesse américaine.

Des études de probabilité ultérieures des résultats de la loterie de 1969 ont indiqué que le processus de sélection n'était pas aussi entièrement aléatoire que prévu, en ce sens que les dates de naissance se produisant tard dans l'année étaient susceptibles d'être choisies tôt de manière disproportionnée. Cela était probablement dû à un mélange insuffisant des capsules. Une contestation judiciaire a suivi, mais les résultats de la loterie ont été confirmés. Le SSS s'est procuré l'expertise de statisticiens pour les loteries suivantes de 1970, 1971 et 1972, qui ont été entièrement randomisées.

PROJET DE CHANGEMENT DE LOI

Le président Nixon a signé des modifications au projet de loi le 26 novembre 1969, quelques jours avant le tirage au sort. Dans l'année qui suivit son élection, l'effort de guerre resta enlisé, tandis que l'opinion publique devenait de plus en plus douteuse de son issue et sceptique quant à sa valeur. Sa présidence a été aussi troublée par les protestations et les dissensions que celle de Lyndon Johnson avant lui. Il voulait éliminer la conscription dès que possible et passer à une force composée uniquement de volontaires, mais n'avait aucun moyen immédiat de réduire l'effectif des troupes en quantité suffisante pour permettre ce changement. Entre-temps, il a pris plusieurs mesures pour atténuer les critiques généralisées du projet.

En mai 1969, dans un message au Congrès, il proposa d'adopter deux changements longuement débattus au projet de système : inverser l'ordre d'âge d'appel de sorte que les jeunes de 19 ans seraient intronisés en premier et mettre en œuvre un processus de sélection aléatoire. par loterie. Le Congrès a approuvé les deux changements dans le projet d'amendements à la loi adopté à la fin de novembre 1969.

Nixon viewed the lottery as a means to return at least a perception of fairness to the draft as well as deflate campus-based peace demonstrations. At first glance, an impartial method to set the order of call, such that every man of draft age, rich or poor, black or white, would be assigned a priority number based on a random drawing of birthdates, appeared fair and unbiased. Yet the lottery itself did nothing to change the draft law’s existing system of deferments and exemptions, and so did nothing to equalize the draft vulnerability between a man with a deferment and a man without. By this time, deferments for most graduate students had been eliminated, as well as deferments for married men, but many protected categories remained. A deferred undergraduate student, farmer, father or trained scientist could draw a low number and still avoid the draft, at least as long as the deferment continued, while someone with no deferment who drew the same low number was bound for service. Thus the new random selection process mainly affected those men without a deferment or whose deferment was ending, deciding among only them who would be drafted and who was safe.

A perhaps more significant change in the draft law was reversing age priority and limiting the period of time during which a man would be vulnerable to the draft. Instead of taking the oldest men first from the 19-to-26-year-old eligible range, the revised draft would take the youngest men first. Most men’s uncertainty over draft status would be considerably shortened. Instead of waiting up to six years to learn his draft fate, every man would get a lottery number by age 19, and would be primarily vulnerable only during the year to which the lottery applied. Anyone whose number was not reached in the course of that year would be clear of the draft and free to move ahead with normal plans for work and family without the lingering cloud of possible induction. Likewise, those with a deferment would be vulnerable only for the year after the deferment expired.

For the transition-year lottery of 1969, which set the order of call for 1970, everyone aged 19 to 26 (born from 1944 through 1950) who were already classified as available for induction (I-A and I-A-O), or were emerging from deferred status, or were not yet classified, participated in the lottery, a total of 1,893,651 men. The next lottery in 1970 applied only to men born in 1951 in 1971 only to men born in 1952 in 1972 only to men born in 1953. Because the draft was abolished in 1973 without any draft calls that year, no one subject to the 1972 lottery was drafted.

MAKING A CHOICE

Men whose lottery number fell into the definite-to-probable range for call-up had to immediately choose among the few available options: 1. Get drafted for two years’ active duty, often in the combat zone 2. Volunteer for service in the military or National Guard (and probably avoid combat duty) 3. Try to qualify for a deferment or 4. Defy the law and hope to avoid a felony draft evasion charge by going “underground” or leaving the country.

At the time of the first lottery, deferments were still available for those who flunked the fitness test, or worked in various jobs deemed to be essential (including agriculture, teaching, the ministry, and defense industries), as well as for students (undergraduate and certain graduate schools), fathers with a child at home, and conscientious objectors.

GENERATIONAL IMPACT

The hard choices forced on young men by the draft and the lottery steered the major life decisions of millions, helping shape the future of a generation.

Travail. Jobs with a likely deferment, such as engineering and teaching, exerted a magnetic pull on draft-age men, such that those fields became glutted with recent college graduates by the late 1960s. In 1969, 85% of New York City teaching trainees were draft-age men. A survey in the 1970s found that the career choices of 10% of draft-age men were influenced by the availability or lack of a deferment.

Éducation. The U.S. Census Bureau in 1984 observed that men who came of age during the Vietnam War accumulated more college education than those maturing before. A detailed study in 2001 concluded that the rate of college attendance in the late 1960s rose by 4% to 6% due to draft avoidance alone, affecting about 300,000 young men. A separate study of enrollment in Protestant seminaries showed an increase of 31% from 1966 to 1971, compared to a rise of only 3% from 1960 to 1966.

Paternity. Before the war in Vietnam, the U.S. birth rate declined steadily each year after the peak baby boom year of 1957. However, with the draft system back in effect, including the paternity deferment, the pace of decline slowed between 1966 and 1968, and the birth rate actually rose again in 1969 and 1970 before resuming its decline in 1971.

Conscientious objectors (COs). During World War II, when the military inducted 10.1 million men, only 37,000 (or .36%) were classified as COs, and were required to serve either in a non-combat military role, or perform alternative service. During the Vietnam War, when 1.86 million men were inducted, 171,700 (or 9.23%) were classified as COs, a rate 25 times higher than during WWII. Only about one-third of all COs performed alternative service rather than active military duty during WWII. During the Vietnam War, 80% of COs chose alternative work, usually in a hospital or forestry project at least 50 miles away from their home town, performing menial, low paid tasks for the required two years.

Draft evasion. During the course of the war, 209,517 young men were referred by the SSS to the Department of Justice for prosecution in the federal courts, due to violation of the draft laws. However, the DOJ had to dismiss over half of those cases due to procedural errors by the SSS, and another 76,000 men agreed to accept induction in lieu of criminal prosecution, such that only 25,279 were actually indicted. Even so, draft evasion offenses were the fourth largest category on the federal criminal docket by late 1969, and made up 21% of all pending federal prosecutions nationally by June 1972. A total of 10,055 draft offenders went to trial, where 8,750 were convicted by verdict or guilty plea. Of those, 3,250 served time in prison, for an average of twenty-two months. As convicted felons, those men lost the right to vote and were often disqualified for desirable job opportunities.

Immigration. Some men made the momentous decision to flee the country, leaving behind their homes, friends and family. The best government estimates show that about 40,000 young men left the U.S. during the war, with the majority crossing the border into Canada, at an average of 5,000 to 8,000 per year. After the war, an estimated one-fourth to one-half of the exiles chose to remain in their adopted country, even after they were granted amnesty by President Carter in January, 1977.

What do you think of the Vietnam War draft lottery? Let us know below.



Commentaires:

  1. Faekus

    Bravo, l'idée magnifique et elle tombe à point nommé

  2. Eadwine

    Oui, tout peut être

  3. Tamuro

    Bravo, quelle phrase ..., l'idée brillante

  4. Anzor

    Vous n'êtes pas correcte. Nous en discuterons. Écrivez dans PM.



Écrire un message