Nouvelles

Mise en service de l'USS Nautilus

Mise en service de l'USS Nautilus


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'USS Nautile, le premier sous-marin nucléaire au monde, est commandé par la marine américaine.

Les Nautile a été construit sous la direction du capitaine de la marine américaine Hyman G. Rickover, un brillant ingénieur d'origine russe qui a rejoint le programme atomique américain en 1946. En 1947, il a été nommé responsable du programme de propulsion nucléaire de la marine et a commencé à travailler sur un sous-marin. Considéré comme un fanatique par ses détracteurs, Rickover a réussi à développer et à livrer le premier sous-marin nucléaire au monde des années avant la date prévue. En 1952, le NautileLa quille a été posée par le président Harry S. Truman, et le 21 janvier 1954, la première dame Mamie Eisenhower a cassé une bouteille de champagne sur sa proue alors qu'elle était lancée dans la Tamise à Groton, Connecticut. Mis en service le 30 septembre 1954, il a d'abord fonctionné à l'énergie nucléaire le matin du 17 janvier 1955.

Beaucoup plus gros que les sous-marins diesel-électriques qui l'ont précédé, le Nautile étiré de 319 pieds et déplacé 3 180 tonnes. Il pouvait rester immergé pendant des périodes presque illimitées car son moteur atomique n'avait besoin d'aucun air et seulement d'une très petite quantité de combustible nucléaire. Le réacteur nucléaire à l'uranium produisait de la vapeur qui propulsait les turbines de propulsion, permettant au Nautile voyager sous l'eau à des vitesses supérieures à 20 nœuds.

Dans ses premières années de service, l'USS Nautile a battu de nombreux records de voyages sous-marins et, en août 1958, a accompli le premier voyage sous le pôle Nord géographique. Après une carrière de 25 ans et près de 500 000 milles parcourus à la vapeur, le Nautile a été mis hors service le 3 mars 1980. Désigné monument historique national en 1982, le premier sous-marin nucléaire au monde a été exposé en 1986 sous le nom de navire historique Nautile au Submarine Force Museum de Groton, Connecticut.

LIRE LA SUITE: 9 premiers sous-marins révolutionnaires


USS Nautilus (SSN 571)

L'USS NAUTILUS était le premier navire à propulsion nucléaire de la Marine et le quatrième navire de la Marine à porter ce nom. Elle a également été le premier navire au monde à atteindre le pôle Nord géographique. À la fois désarmé et rayé de la liste de la Marine le 3 mars 1980, le NAUTILUS est devenu un musée le 20 mai 1982 et se trouve maintenant au Historic NAUTILUS & Submarine Force Museum à New London, Connecticut. Cliquez ici pour une visite photographique du NAUTILE conservé.

Caractéristiques générales: Attribué : 2 août 1951
Pose de la quille : 14 juin 1952
Lancé : 21 janvier 1954
Mise en service : 30 septembre 1954
Déclassé : 3 mars 1980
Constructeur : Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, Groton, Connecticut.
Système de propulsion : un réacteur nucléaire
Hélices : deux
Longueur : 324 pieds (98,75 mètres)
Faisceau : 27,8 pieds (8,47 mètres)
Tirant d'eau : 22 pieds (6,7 mètres)
Déplacement : Surfacé : env. 3 530 tonnes Submergé : env. 4 090 tonnes
Vitesse : Surface : env. 22 nœuds Submergé : env. +20 nœuds
Armement : six tubes lance-torpilles de 533 mm
Équipage : 13 officiers, 92 enrôlés

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord du USS NAUTILUS. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Accidents à bord du USS NAUTILUS :

USS NAUTILUS a été posé le 14 juin 1952, le président Harry S. Truman officiant, à l'Electric Boat Co., Division of General Dynamics Corp., Groton, Connecticut lancé le 21 janvier 1954 parrainé par Mme Dwight D. Eisenhower, épouse du président Eisenhower , et commandé le 30 septembre 1954, Comdr. E. P. Wilkinson aux commandes.

Après la mise en service, le NAUTILUS est resté à quai pour la construction et les essais jusqu'au 17 janvier 1955. Puis, à 1100, ses lignes ont été larguées et elle était "en route sur l'énergie nucléaire". Des essais ont suivi et le 10 mai, NAUTILUS s'est dirigé vers le sud pour le shakedown. Elle est restée submergée en route vers Porto Rico, couvrant 1 381 milles en 89,8 heures, la plus longue croisière submergée, à cette date, par un sous-marin, et à la vitesse submergée soutenue la plus élevée jamais enregistrée pendant une période de plus d'une heure. Tout au long de 1955 et en 1957, elle a étudié les effets de l'augmentation radicale de la vitesse et de l'endurance en plongée, de tels changements dans la mobilité en plongée ayant pratiquement anéanti les progrès des techniques de guerre anti-sous-marine. L'avion et le radar, qui ont aidé à vaincre les sous-marins de l'Atlantie pendant la Seconde Guerre mondiale, se sont avérés inefficaces contre un navire qui n'avait pas besoin de faire surface, pouvait dégager une zone en un temps record et changer rapidement de profondeur simultanément.

Le 4 février 1957, NAUTILUS a parcouru son 60 000e mille marin pour concrétiser les exploits de son homonyme fictif dans les 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne. En mai, il est parti pour la côte du Pacifique pour participer à des exercices côtiers et à l'exercice de la flotte, l'opération "Home run", qui a familiarisé les unités de la flotte du Pacifique avec les capacités des sous-marins nucléaires.

NAUTILUS est revenu à New London le 21 juillet et est reparti le 19 août pour son premier voyage, de 1383 milles, sous la banquise polaire. De là, elle s'est dirigée vers l'Atlantique Est pour participer à des exercices de l'OTAN et effectuer une visite de divers ports britanniques et français où elle a été inspectée par le personnel de la défense de ces pays. Elle est revenue à Nouveau Londres le 28 octobre, a subi l'entretien et a conduit ensuite des opérations côtières jusqu'au printemps.

Le 25 avril 1958, il était de nouveau en route pour la côte ouest. S'arrêtant à San Diego, San Francisco et Seattle, il a commencé son histoire en faisant le transit polaire, l'opération "Sunshine", alors qu'il quittait ce dernier port le 9 juin. Le 19 juin, il est entré dans la mer des Tchouktches, mais a été refoulé par la glace à fort tirant d'eau dans ces eaux peu profondes. Le 28, il est arrivé à Pearl Harbor pour attendre de meilleures conditions de glace. Le 23 juillet, son attente était terminée et il a mis le cap vers le nord. Elle a submergé dans la vallée de la mer de Barrow le 1 août et le 3 août, à 23 h 15 (EDST), elle est devenue le premier navire à atteindre le pôle Nord géographique. Du pôle Nord, elle a continué et après 96 heures et 1830 milles sous la glace, elle a fait surface au nord-est du Groenland, ayant accompli le premier voyage réussi à travers le pôle Nord.

En procédant du Groenland à Portland, en Angleterre, elle a reçu la Presidential Unit Citation, la première jamais délivrée en temps de paix, de l'ambassadeur américain J. H. Whitney, puis a mis le cap vers l'ouest qui l'a amenée dans l'estuaire de la Tamise à New London le 29 octobre. Pour le reste de l'année, il a opéré à partir de son port d'attache, New London, Connecticut.

Après des exercices de flotte au début de 1959, NAUTILUS est entré dans le chantier naval de Portsmouth, pour sa première révision complète (28 mai 1959 - 15 août 1960). La révision a été suivie d'une formation de recyclage et le 24 octobre elle a quitté New London pour son premier déploiement avec la 6ème Flotte en Méditerranée, en revenant à son port d'attache le 16 décembre.

NAUTILUS a opéré dans l'Atlantique, effectuant des tests d'évaluation pour les améliorations ASW, participant à des exercices de l'OTAN et, à l'automne 1962, à la quarantaine navale de Cuba, jusqu'à ce qu'il se dirige à nouveau vers l'est pour une tournée de deux mois en Méditerranée en août 1963. À son retour il a participé à des exercices de flotte jusqu'à son entrée dans le chantier naval de Portsmouth pour sa deuxième révision le 17 janvier 1964. Le 2 mai 1966, le NAUTILUS est revenu à son port d'attache pour reprendre ses opérations avec la flotte de l'Atlantique. Pendant un an et quart, il a mené des opérations spéciales pour ComSubLant, puis en août 1967, il est retourné à Portsmouth, pour un autre séjour d'un an, à la suite duquel il a mené des exercices au large de la côte sud-est. Elle est retournée à New London en décembre 1968.

Le sous-marin a passé la majeure partie des deux années suivantes dans un état d'entretien prolongé et de disponibilité restreinte, effectuant une formation indépendante de type sous-marin tout en s'occupant par intermittence de nouveaux problèmes d'équipement. NAUTILUS a également mené une demi-douzaine d'exercices ASW avec d'autres navires de surface et sous-marins dans les zones d'exploitation de la baie de Narragansett, de Virginia Capes et de Jacksonville. En octobre 1970, il a également participé à l'exercice ASW "Squeezeplay VI", une évaluation du nouveau système de sonar AN/SQS-26 et de l'efficacité des forces aériennes, de surface et sous-marines coordonnées contre une "force opposée" (c'est-à-dire NAUTILUS) d'armes nucléaires. -sous-marins ennemis propulsés. Le sous-marin a participé à trois autres itérations de ces exercices au printemps et à l'été 1971, ainsi qu'à fournir des services d'évaluation pour les systèmes ASW embarqués, avec un rôle final dans l'exercice "Squeezeplay XI" mené en juin 1972. Il est ensuite entré dans le Chantier naval General Dynamics à Groton pour une révision le 15 août.

Après avoir terminé les essais en mer post-révision le 23 décembre 1974, NAUTILUS a effectué une croisière d'entraînement et de remise à niveau exceptionnelle suivie de l'exercice de la flotte "Agate Punch" en avril. Le succès dans les deux efforts a permis au sous-marin son premier déploiement en Méditerranée en une décennie, le bateau visitant La Spezia, en Italie, peu de temps après son arrivée là-bas le 6 juillet 1975. La croisière a emmené le sous-marin dans la Méditerranée centrale et la mer Ionienne, où il s'est entraîné Unités de la 6e Flotte en techniques ASW, puis vers l'Atlantique Nord. Après avoir participé à une opération spéciale, le navire de guerre rentra chez lui, retournant à New London via Holy Loch, en Écosse, le 20 décembre.

Après une période d'arrêt des vacances, NAUTILUS a commencé une série d'un an de croisières aux Antilles au printemps 1976, effectuant des tests de certification d'armes, soutenant des exercices des forces spéciales et effectuant des évaluations de développement d'équipement pour le chef des opérations navales. En avril suivant, le sous-marin a quitté New London pour une autre croisière en Méditerranée, où il a participé à la "Dawn Patrol" et à d'autres exercices de l'OTAN. Au cours de la croisière, elle a visité Lisbonne, Portugal Sousse, Tunisie La Maddalena, Sardaigne et Tarente et Naples en Italie avant de retourner à New London en septembre 1977.

NAUTILUS a commencé 1978 lentement, avec un entretien de six semaines suivi d'une courte croisière pour les personnes à charge début mars. Plus tard dans le mois, le sous-marin a effectué une croisière de déploiement de recherche océanographique de six semaines, qui comprenait une visite du port aux Bermudes. Après un été de réparations provisoires pour remplacer les hydrophones défectueux, l'équipage a célébré le 3 août le vingtième anniversaire du voyage polaire historique vers le pôle nord. Cette étape a été suivie d'une autre en décembre, lorsque NAUTILUS a parcouru 500 000 milles à l'énergie nucléaire.

Le 9 avril 1979, le NAUTILUS a quitté Groton pour son dernier voyage, se dirigeant vers le sud jusqu'au canal de Panama via la baie de Guantanamo et Carthagène, en Colombie. De là, il a navigué vers le nord et a atteint le chantier naval de Mare Island, Vallejo, Californie, le 26 mai - son dernier jour en cours sur l'énergie nucléaire - pour commencer les procédures d'inactivation. NAUTILUS désarmé à Mare Island le 3 mars 1980.

En reconnaissance de son rôle de pionnière dans l'utilisation pratique de l'énergie nucléaire, NAUTILUS a été désigné monument historique national par le secrétaire de l'Intérieur le 20 mai 1982. À la suite d'une vaste conversion de navire historique au chantier naval de Mare Island, le sous-marin a été remorqué à Groton , Connecticut, arrivée le 6 juillet 1985. Là, le 11 avril 1986, quatre-vingt-six ans jour pour jour après la création de l'US Submarine Force, le navire historique NAUTILUS et le Submarine Force Museum ont ouvert au public la première exposition de ses genre dans le monde. Le navire-musée continue de servir de lien à la fois dans l'histoire de la guerre froide et dans la naissance de l'ère nucléaire.

Galerie d'images de l'USS NAUTILUS :

Les photos ci-dessous ont été prises par moi le 22 août 2010, lors d'une visite au musée USS NAUTILUS à Groton, Connecticut.


Construction

USS désigné Nautile le 12 décembre 1951, la quille du navire a été posée au chantier naval d'Electric Boat à Groton, Connecticut, le 14 juin 1952. Le 21 janvier 1954, Nautile a été baptisé par la Première Dame Mamie Eisenhower et lancé dans la Tamise. Le sixième navire de l'US Navy à porter le nom Nautile, les prédécesseurs du navire comprenaient une goélette commandée par Oliver Hazard Perry pendant la campagne de Derna et un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale. Le nom du navire faisait également référence au célèbre sous-marin du capitaine Nemo du roman classique de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers.


Les sous-marins dans l'art

Les sous-marins fascinent le monde depuis des siècles. L'idée de voyager sous l'eau a fait partie de la plupart de l'histoire des records. En 1776, la Tortue est devenue le premier submersible à attaquer un autre navire. Pendant la guerre civile, le H.L Hunley a coulé le Housatonic. Au fur et à mesure que le diesel augmentait, les sous-marins aussi. Ils sont devenus une partie essentielle de la marine, assurant la défense des côtes américaines et des voies de navigation pendant la Première Guerre mondiale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les sous-marins ont coulé un tiers de la marine impériale. Les années 1950 ont vu la naissance des sous-marins à propulsion nucléaire et un changement complet dans le fonctionnement de la force sous-marine. La force sous-marine est également connue sous le nom de service silencieux - le fonctionnement interne de la force est un secret, réservé à ceux qui ne font pas partie de l'équipage. Au fil des ans, les artistes ont essayé de capturer cette force secrète, « attirée par son navire élégant mais caché ». Ils essaient de capturer le mystère des sous-marins dans leur travail, nous donnant un aperçu sous l'eau. Vous trouverez ci-dessous une collection d'œuvres d'art de la collection NHHC.

CSS H.L Hunley

Description : Dessin, plume et encre sur papier R.G. Skerrett 1902 Dimensions encadrées 20H X 25W
Numéro d'accession : 45-125-P

H L Hunley, un petit sous-marin à propulsion manuelle, a été construit en privé à Mobile, en Alabama, en 1863, sur la base de plans fournis par Horace Lawson Hunley, James R. McClintock et Baxter Watson. Sa construction a été parrainée par M. Hunley et supervisée par les officiers confédérés W. A. ​​Alexander et G. E. Dixon. En suivant des pistes dans la baie de Mobile, il a été transporté à Charleston, en Caroline du Sud, en août 1863 pour servir dans la défense de ce port. Le 17 février 1864, il faisait partie du blocus au large de Charleston, s'approcha du sloop à vapeur de guerre USS HOUSATONIC et fit exploser une torpille à ses côtés. Le navire fédéral a coulé rapidement, devenant le premier navire de guerre à être perdu lors d'une attaque sous-marine. Cependant, H L HUNLEY ne revint pas de cette mission, et fut présumé perdu de toutes mains. Son sort est resté un mystère pendant plus de 131 ans, jusqu'en mai 1995, lorsqu'une recherche menée par l'auteur Clive Cussler a localisé son épave. En août 2000, après d'importants travaux préliminaires, H L HUNLEY a été élevé et emmené dans une installation de conservation de l'ancienne base navale de Charleston.

USS Barracuda en cale sèche à Portsmouth Navy Yard, New Hampshire

Description : Dessin, plume et encre sur papier par Vernon Howe Bailey 1941 Dimensions encadrées 31H X 39W
Numéro d'accession : 88-165-CB

Après treize années de service à partir de 1924, l'USS BARRACUDA est désarmé en 1937 et placé dans la réserve. Le sous-marin a été remis en service en 1940. Le sous-marin est vu dans une cale sèche au chantier naval de Portsmouth avant de quitter le chantier naval en mars 1941 pour rejoindre la division sous-marine 71 opérant dans la région de la Nouvelle-Angleterre. Fondé par le gouvernement fédéral en 1800, le chantier naval de Portsmouth (PNSY) a lancé son premier produit, le navire de guerre de 74 canons USS Washington, en 1815. Au cours de la Première Guerre mondiale, l'effectif du PNSY a atteint près de 5 000. A cette époque, le PNSY a assumé un nouveau et important rôle - la construction de sous-marins - en plus de la révision et de la réparation des navires de surface. La Seconde Guerre mondiale a vu le nombre d'emplois civils gonfler à plus de 25 000. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, plus de 70 sous-marins ont été construits au PNSY, avec un record de quatre sous-marins lancés en une journée. Après la Seconde Guerre mondiale, le PNSY était le centre de la Marine pour la conception et le développement des sous-marins. PNSY a continué à construire des sous-marins jusqu'en 1969, lorsque le dernier sous-marin construit dans un chantier naval public, l'USS Sand Lance à propulsion nucléaire, a été lancé. Aujourd'hui, le chantier naval perpétue la tradition d'excellence et de service à la marine et à la nation en fournissant à la flotte de sous-marins de la marine américaine des travaux de révision, de ravitaillement et de modernisation de haute qualité, abordables.

Toutes les mains ci-dessous, USS Dorado

Description : Peinture, Aquarelle sur Papier par Georges Schreiber 1943 Encadré Dimensions 31H X 39W
Numéro d'accession : 88-159-IU en tant que cadeau d'Abbott Laboratories, Inc.

Soulageant la tension des heures sous la surface, les membres d'équipage à bord d'un sous-marin de la marine américaine jouent une partie de cartes pendant qu'un matelot kibitze depuis sa couchette. Tout en réfléchissant à ses cartes, chaque joueur écoute également l'appel aux postes de combat. Au premier plan, les ogives bulbeuses des torpilles jumelles semblent scruter d'un air sinistre en quête de cibles.

USS Nautilus

Description : Peinture, Aquarelle sur Papier par Albert K. Murray C. 1957 Dimensions encadrées 31H X 39W
Numéro d'accession : 88-195-HL

Le 17 janvier 1955, l'U.S.S. Nautilus (SSN-571) a signalé la réalisation de l'objectif longtemps attendu de « en cours avec l'énergie nucléaire ». Le Nautilus est appelé le premier « vrai sous-marin » car il était capable de fonctionner pendant de longues périodes sans contact fréquent avec la surface et l'air du monde ci-dessus.

Chargement du poisson, USS Seacat

Description : Peinture, Aquarelle sur Papier par Salvatore Indiviglia 1960 Encadrée Dimensions 29H X 42W
Numéro d'accession : 88-161-UI

Les marins ont abaissé doucement 4000 livres de torpilles dans le sous-marin Seacat (SS 399) en juillet 1960. En cette ère de tensions de la guerre froide, Seacat a aidé à surveiller la côte sud des États-Unis et dans les Caraïbes. Une torpille, ou "poisson", est chargée dans l'USS Seacat (SS-399) en vue d'un exercice au large de la base navale de Key West. Les hommes tirent et tendent, tiennent et relâchent leurs lignes afin que la bombe de 4000 livres soit abaissée en toute sécurité en dessous.

Trident, le chevalier noir

Description : Peinture, huile sur masonite par John Charles Roach 1984 Dimensions encadrées 34H X 44W
Numéro d'accession : 88-163-CU

L'USS Michigan (SNLE-727) repose tranquillement à la base navale américaine de Holy Loch, en Écosse en 1988, attendant d'être réapprovisionné en mer.

Ces artistes ont pu donner un aperçu de la force sous-marine à travers un moyen auquel beaucoup ne s'attendraient pas.

Pour découvrir le reste de la collection, visitez la page de l'exposition View From the Periscope à l'adresse https://www.history.navy.mil/our-collections/art/exhibits/communities/a-view-from-the-periscope.html

Avez-vous une œuvre d'art sous-marine préférée ?


HistoryLink.org

Le 3 juin 1958, l'USS Nautile, le premier sous-marin nucléaire au monde, visite Everett et Seattle. À Seattle, des membres d'équipage vêtus de vêtements civils achètent secrètement 140 litres du produit automobile Bar's Leak (à l'origine identifié comme Stop Leak - voir le commentaire dans Sources ci-dessous) pour réparer un système de condenseur qui fuit. Les Nautile est en route vers le pôle Nord dans le cadre d'une mission Top Secret pour traverser le pôle Nord submergé.

Les Nautile a été mis en service en 1954 et comportait une centrale nucléaire au lieu de la combinaison habituelle de moteurs diesel et de moteurs électriques alimentés par batterie. Les Nautile était capable de rester sous l'eau sans avoir besoin de remonter à la surface pour recharger les batteries et sans faire le plein. Les dirigeants de la marine américaine ont réalisé l'importance militaire de l'océan Arctique pendant la guerre froide. L'Arctique est couvert de glace toute l'année, mais la navigation sous la glace était une possibilité. Les Nautile a reçu l'ordre de traverser le pôle Nord sous l'eau dans le cadre d'une mission Top Secret baptisée Operation Sunshine.

Le 2 juin 1958, le Nautile arrivé à Everett et y a passé la nuit. Le lendemain, avec une charge de dignitaires et de journalistes, le sous-marin s'est rendu à Seattle et a accosté au quai 91. Une unité de condenseur qui fuyait menaçait la mission secrète au pôle Nord, mais les problèmes de sécurité et le temps empêchaient les réparations par les voies habituelles. Les experts ont eu l'idée d'utiliser Bar's Leak, un produit anti-fuite automobile développé pour les radiateurs qui fuient.

Le commandant William Anderson a ordonné aux membres d'équipage de se changer en vêtements civils. Les hommes se sont déployés à travers Seattle dans des taxis pour acheter des canettes de Bar's Leak dans les stations-service locales.

Les marins en mufti sont revenus avec 140 litres de Bar's Leak, dont la moitié a été versée dans le condenseur. La fuite s'est arrêtée.

Juste après minuit le 9 juin 1958, le Nautile larguer les amarres et se diriger vers le nord. En courant à la surface de Puget Sound, l'équipage a peint les grands nombres sur la voile (tourelle de commandement) et la proue pour dissimuler l'identité du sous-marin.

Dans la mer des Tchouktches, le commandant Anderson s'est heurté à de la glace épaisse et à un fond peu profond (à l'époque, le fond de l'Arctique n'était pas cartographié) et a interrompu la mission. Plus tard au cours de l'été, le Nautile traversé avec succès l'Arctique, complètement sous l'eau.

L'événement a reçu une publicité mondiale et a changé le visage de la guerre froide. L'équipage a été célébré avec un défilé de ticker-tape à New York et le président Dwight D. Eisenhower a décerné le Nautile la citation d'unité présidentielle. Le commandant Anderson a révélé l'épisode de Seattle dans son livre Nautilus 90 Nord, publié l'année suivante.


Mise en service de l'USS Nautilus - HISTOIRE


USS Nautile était le premier sous-marin à propulsion nucléaire. Electric Boat Company à Groton, Connecticut, la même société qui avait vendu à la marine américaine son premier sous-marin en 1900, posa sa quille le 14 juin 1952. Il fut lancé 18 mois plus tard et mis en service en septembre 1954.

Même si Nautile était un grand bateau pour son époque (98 m) de long et déplaçant 4 092 tonnes immergées, avec un équipage de 104, il était également rapide. Le nouveau réacteur nucléaire à eau sous pression S2W (Sous-marin, modèle 2, Westinghouse) fournissait sa puissance à la fois en surface, où sa vitesse maximale était de 22 nœuds (41 km/h), et sous l'eau, où elle pouvait faire 23 nœuds (42 km/h).

message de Nautile au commandant des Forces sous-marines de l'Atlantique, au début de Nautile' premier essai en mer, 17 janvier 1955, peu après 11 heures du matin.

Nautile était un navire de guerre entièrement fonctionnel. Ici, les membres d'équipage chargent une torpille à travers l'écoutille de son pont. Avec l'aimable autorisation de l'Institut naval des États-Unis

Les Nautile a subi des essais en mer en 1955. Centre historique naval de courtoisie


Le tableau ci-dessous contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS Nautilus (SSN 571). Veuillez garder à l'esprit que cette liste n'inclut que les dossiers des personnes qui ont soumis leurs informations pour publication sur ce site Web. Si vous avez également servi à bord et que vous vous souvenez de l'une des personnes ci-dessous, vous pouvez cliquer sur son nom pour envoyer un e-mail au marin concerné. Souhaitez-vous avoir une telle liste d'équipage sur votre site Web?

Vous cherchez des souvenirs de l'US Navy ? Essayez la boutique Ship's.

Il y a 70 membres d'équipage enregistrés pour l'USS Nautilus (SSN 571).

Sélectionnez la période (commençant par l'année de déclaration) : precomm &ndash 1973 | 1974 &ndash maintenant

DateÉvénements
16 septembre 1954Groton, Connecticut.
NomRang/TauxPériodeDivisionRemarques/Photo
Tamsett, GaryCompagnon machiniste E515 janv. 1974 et 20 oct. 1975Équipage d'orAprès avoir quitté la Marine, je suis entré dans le show business en tant que magicien/comédien à Las Vegas. A également travaillé pour le Bureau of Reclamation, la télédétection et l'ingénierie physique. en tant que technicien. Voler autour de prendre des photos pour la cartographie
Visalli, JoeIC1(SS)Déc 1974 &ndash 10 juil. 1976ÉlectriqueQuelques bons souvenirs.
Heesen, DonMM21975 &ndash 1976 Poker avec chefs et quelques parties d'échecs proches avec CHAMPION D'ÉCHECS DE LA MARINE sur le pont du mess. Bluenose, Under the Ice Periscope Liberty et Jammed Dive. Salut, MM2 Nash. merci pour tes dauphins, mec. Melvin, j'ai toujours de la somnolence pour toi, idiot
Chandler, Don ON2(SS)2 février 1975 et 7 août 1977AdministrateurMeilleur tour de service jamais. Elle était vieille et en panne. Les pièces étaient difficiles à trouver car les fournisseurs avaient cessé leurs activités. L'équipage était de premier ordre. Ces jours-là me manquent et les cuisiniers étaient les meilleurs de tous les temps. Cuisine gastronomique.
Mercier, GregGreg Mercer, MM1 (SS)avril 1975 &ndash mars 1980Un groupeSuper endroit pour grandir, meilleur équipage de toute ma carrière!
Wright, RobertTMSNMai 1975 &ndash Oct 1976Armes/DeckJ'ai apprécié ma visite à bord du Nautilus même si j'ai eu des problèmes personnels qui ont affecté ma vie. Je recherche toute personne ayant été exposée à des niveaux de rayonnement et ayant des problèmes médicaux. Merci de me contacter au plus vite
Seuils, LarryIC2(SS)juin 1975 et fin décembre 1978IngénierieN'oubliez jamais si vous étiez un propriétaire de planche ou un membre d'équipage lors du déclassement. L'état actuel de la force navale du génie sous-marin a commencé et a été prouvé par vos efforts.
Frazier, MikeSTS35 juin 1975 & ndash 15 sept. 1976SonarJe me souviens du déploiement Med Ft.Lauderdale aux vacances de printemps Dan Ellerbrock Tom Lyons Lance Turner Lenny Powers Chief Ashe
Carpluk, FrankTMSNSSjuil. 1975 &ndash juil. 1976armes
Christopher, Karl (Propay)MM1 (SS)novembre 1975 &ndash mars 1980MachinerieMembre déclassement
Christophe, KarlMM1(SS)15 novembre 1975 et 3 mars 1980"M"Vous avez toujours la poignée de calage du dernier arrêt et l'étau d'établi de niveau supérieur de la salle des machines.
À grands pas, BretSTS3(SS)1977 &ndash 1979Vomi vers l'avantTout l'équipage et les familles du Nautilus sont encouragés à rejoindre la page Facebook USS Nautilus SSN-571
Burgess, David MS2/SS1 mars 1977 et 20 novembre 1977Service alimentaireLes 8 meilleurs mois de mes 20 ans dans les sous-marins. Il est difficile de croire que cela fait 32 ans depuis cette Med Run de 5 mois où nous avons prouvé que nous étions vraiment "THE PREMIER ET MEILLEUR". Je me souviens de vous tous et j'espère que vous allez tous bien.
Sutter, FredMM2(SS)3 juil. 1977 &ndash 3 fév 1980ingénierieÉquipe de démantèlement
Laïc, Thomas (T au carré)IC2 (SS)25 août 1978 et 3 mars 1980Communications intérieuresL'équipe de déclassement Sideboy-Earned mes dauphins lors d'un voyage à travers le canal de Panama-Was marchait sur le front lorsqu'un tremblement de terre a déplacé Nautilus 3" sur les blocs en cale sèche à Mare Island le lendemain de notre arrivée-aurait pu gagner le saut en longueur olympique Gol
Paul, DoucetteSTS3 (SS)23 sept. 1978 et 3 mars 1980SonarLe bus s'arrête ici
Tupps, John/ WhistlepigET2-SSnovembre 1978 et août 1979RO/ IngénierieCorrection du contrôleur de niveau du condenseur une fois qu'un machiniste avait cassé le ressort d'un stylo à bille émis par le gouvernement. Lorsque le commandant a demandé comment il avait été réparé, je lui ai dit " Vous ne voulez pas savoir."
Shattuck, JohnSTS-1Déc 1978 &ndash Nov 1979Armes - SonarA rejoint l'équipe de short timers à Grotton, CT. A pris le bateau à travers le canal de Panama. Désarmé le bateau à Vallejo, CA
Garza, DavidSTS3/SSJanvier 1979 &ndash Mars 1980Sonar
Talonneur, DavidIC3 SS20 mars 1979 et 5 juin 1979Communications intérieuresUne partie de l'équipage final pour l'emmener de Groton CT, à travers le canal de Panama jusqu'à son déclassement en Californie. Amusant et excitant.
Wayne S. Williams, WillieICFN/SS15 avril 1979 et 25 mai 1980Division ICJ'ai servi dans l'équipage de déclassement, et c'était mon premier départ. apprécié de visiter Carthagène, Columbia, Panama et même la baie de Guantanamo (Gitmo). J'ai gagné mes dauphins et mess Cranked en travaillant avec IC1 Hartzel.
Anderson, John "Soupe"PNMMjuin 1979 et novembre 1979Une Div.Consultez ma page FB
Knapp, DennisMM1/SSjuin 1979 &ndash avril 1980M Div.Meilleur passage de toute ma carrière ! Ce fut un honneur de faire partie de l'équipe de démantèlement. Je pense que j'étais le dernier à recevoir une "schooner" mais au moins je n'étais pas scotché et suspendu aux chevrons de la péniche.
Smith, MikeQm31984 &ndash 1988Plate-forme
Penner, Henry (Hank)MMCM(s)août 1991 &ndash juin 1993ÉPIRetraité en juin
Cooper, JohnnyMMC(SS)juin 1992 et septembre 1995RCABONS SOUVENIRS.
Barton, Lawrence 'Bat'LCDR1 mars 1993 et ​​30 juin 1995XONavire historique NAUTILUS (SSN 571)
Kelledes, JackEM11994 &ndash 1997EUne partie de l'équipage du navire historique où elle est assise à Groton. J'ai passé des moments amusants là-bas et j'ai travaillé avec des gars formidables. La pêche sur le pont la nuit est plutôt chouette. C'est un peu difficile de débarquer un poisson sur le côté de la coque.
Thomas, BrianSK2(SS)Déc 1994 &ndash Fév 1998Officier d'approvisionnementBeaucoup de bons gars au musée. Vous avez manqué le nouvel ajout. Continuez votre bon travail.

Sélectionnez la période (commençant par l'année de déclaration) : precomm &ndash 1973 | 1974 &ndash maintenant


USS Entreprise

Après le développement de l'USS Nautilus, les recherches sur les navires de surface à propulsion nucléaire ont commencé. S'appuyant sur le succès de l'USS Nautilus, le Congrès des États-Unis a autorisé la recherche, la conception et la construction d'un porte-avions à propulsion nucléaire en 1954. [4] Ce navire est aujourd'hui connu sous le nom d'USS Enterprise (CVN-65). La construction des navires a été réalisée par la Newport News Shipbuilding Company. L'USS Enterprise est le seul navire de sa classe (Enterprise Class) et précède la classe Kitty-Hawk. [4] L'USS Enterprise a été construit pour prouver la possibilité d'avoir un navire de surface à propulsion nucléaire aussi grand qu'un navire de classe transporteur. Fig. 3, montre l'USS Enterprise terminé, lors de son voyage inaugural dans l'océan Atlantique.

La puissance de propulsion du navire est générée par huit réacteurs nucléaires Westinghouse A2W de deuxième génération. Comme dans l'USS Nautilus, les réacteurs A2W ont remplacé la chaudière conventionnelle des conceptions précédentes de porte-avions. [5] Les réacteurs A2W produisent 280 000 chevaux, qui font tourner quatre hélices, chacune contenant cinq pales, à une vitesse maximale de 34 nœuds. [5] L'USS Enterprise a été lancé en septembre 1960 et mis en service le 25 novembre 1961.


Le naufrage de l'USS GUITARRO (SSN-665)

L'USS GUITARRO (SSN-665) est lancé le 27 juillet 1968. Moins d'un an plus tard, le 15 mai 1969, le bateau aura une expérience beaucoup moins positive avec l'eau qui l'entoure : il coule à quai. "Les Guitarro n'aurait pas dû couler », a conclu plus tard un rapport sur l'incident. « Il n'a pas été submergé par les forces cataclysmiques de la nature, une imperfection de conception ou une faiblesse inhérente à sa coque. Au contraire, il a été envoyé au fond par l'action, ou l'inaction, de certains travailleurs de la construction qui ont soit omis de reconnaître une menace réelle ou potentielle pour la sécurité du navire, soit supposé que cela n'était pas de leur responsabilité. … Son naufrage aurait pu être évité par l'exercice opportun de très peu de bon sens et la prise de quelques précautions simples.

Le jour en question, GUITARRO, non encore mis en service, était amarré au chantier naval de Mare Island en Californie. À 16h00, selon le rapport, "un groupe de construction civile (nucléaire) a commencé une mission d'étalonnage d'instruments qui nécessitait le remplissage de certains réservoirs [de ballast], situés à l'arrière du point de pivot du navire, avec environ cinq tonnes d'eau". Une demi-heure plus tard, « un groupe de construction civile (non nucléaire) a commencé une mission pour ramener le navire à un demi-degré d'assiette. Cela impliquait l'ajout d'eau dans les réservoirs en avant du point de pivot du navire, pour surmonter une attitude de proue relevée de deux degrés [le résultat de l'eau ajoutée à l'extrémité arrière par les travailleurs nucléaires]. » Entre 1630 et 2000, les deux groupes, semblant s'ignorer, ont continué à ajouter de l'eau à leurs extrémités respectives du bateau.

Pendant ce temps, à terre, les changements d'assiette de GUITARRO étaient perceptibles. À 19 h 00 et à nouveau à 19 h 30, « une surveillance de sécurité a informé le groupe non nucléaire que [le bateau] naviguait si bas vers l'avant qu'une vague d'un pied et demi, agitée par des bateaux opérant dans la rivière, faisait entrer de l'eau dans un trou d'homme découvert dans la partie la plus avancée et la plus basse du pont du navire. Ces avertissements sont restés lettre morte.

À 1945, les travailleurs non nucléaires, en prévision de leur pause déjeuner, ont cessé d'ajouter de l'eau aux ballasts avant. Ils sont partis à 2000. À leur insu, le groupe nucléaire avait terminé son étalonnage et a commencé à vider les ballasts arrière à 1950. À 2030, « le groupe nucléaire vidant l'eau des réservoirs arrière… a remarqué qu'un angle soudain vers le bas était pris par the boat.' At approximately the same time, the nonnuclear group and others, returning to the ship from lunch, observed [that the boat was] down sharply at the bow with a massive flooding taking place through several large open hatches.” The workers scrambled to close the hatches and the watertight doors within the submarine, but it was too late. GUITARRO sank at 2055. Investigators estimated the cost of the damage at between $15 and $22 million.

“After reviewing all pertinent facts,” the report concluded, “it is still difficult to understand how all the circumstances which had to be present in order to sink this vessel fell into place on the evening of May 15. One would surely expect that with all the security and precautionary directives such a disaster just could not happen. However, there was one vital defect in the system—a lack of centralized control and responsibility for all construction.

“A memorandum dated March 27, 1969 describes a meeting held on March 15 at which the prospective commanding officer (i.e. the naval officer who would be given command of the ship after completion of construction) urged an agency of this nature. According to the memorandum this suggestion was opposed by the shipyard representatives. One enlightening paragraph of that memorandum reads: ‘CO 665 [the prospective commanding officer] pointed out the need for a central controlling agency in the nonnuclear construction areas of the ship. Shipyard representatives (Lampson and Sheldon) pointed out the fact that the shipyard had been building ships for a long time without the need for such a procedure and no one had been killed or equipments damaged yet. CO 665 replied that they had been lucky.’

“On May 15, the shipyard’s luck ran out.”

After a 32-month delay, GUITARRO was finally commissioned in January of 1970. The “Mare Island Mud Puppy” was in service until 1992.


Voir la vidéo: Submarine - The First Nuclear Submarine USS Nautilus SSN-571 (Mai 2022).